When Doctors Meet Hackers (WDMH)*

… Le HACKING HEALTH BORDEAUX … ou comment développer un projet e-santé en un week-end !

 

Interview de Thomas DUROUX, interne de Santé Publique bordelais, qui a monté avec des collègues une manifestation annuelle sur l’e-santé.

Bonjour Thomas, comment en es-tu arrivé à monter ce projet ?

Avec d’autres internes de Santé Publique, nous nous sommes passionnés des nouvelles technologies en santé, ce qui nous a conduits à participer en 2015 au Hacking Health Strasbourg. La région Nouvelle Aquitaine est leader dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en Santé, avec nombre d’entreprises nationales et de start-up.  Cette richesse était selon nous idéale au lancement d’un tel projet, avec pour objectif de lui donner une portée nationale. Nous voulions amener le Hacking Health à Bordeaux mais en impliquant davantage les soignants, en commençant par les plus jeunes. Créée à Montréal, Hacking Health est une association à but non lucratif qui organise ce type d’événement partout dans le monde. La première édition bordelaise a eu lieu en 2016. Cette année, tout en restant dans le mouvement Hacking Health, nous prenons notre indépendance avec notre sigle : WDMH : « When Doctors Meet Hackers ».

Quel est l’objectif de cette manifestation ?

L’objectif est double : apporter aux congressistes un contenu de qualité sur l’e-santé lors d’une journée de conférences et élaborer le futur de la santé sur 45 heures de hackathon ! Ces deux facettes de l’événement se complètent.

C’est l’opportunité de faire se rencontrer des mondes très différents qui n’ont pas l’habitude de collaborer : professionnels de santé, développeurs, designers, entrepreneurs, patients…  Chacun apprend des autres, le tout dans une formidable énergie créatrice.

Comment ça va se passer ?

Cette année, il se déroule sur 3 jours du 13 au 15 octobre à l’Hôtel de Région à Bordeaux. Grâce au soutien de la Région et d’autres partenaires comme l’université et le CHU (Centre Hospitalier Universitaire), l’accès est gratuit pour tous (repas compris, sans le logement). Nous espérons au moins 400 participants issus du monde de la santé, du numérique, du législatif (juristes), de la société en général, ainsi que des patients.

La journée du vendredi s’articulera autour de conférences et tables rondes et se conclura le soir par le lancement de l’HACKATON. Celui-ci débute par une présentation en une minute des différents projets (ils ont été préalablement déposés sur une plateforme en ligne). Cette étape est très importante car il faut convaincre des inconnus de rejoindre votre équipe. Idéalement, une équipe contient des développeurs, designers, professionnels de santé, patients. Une fois constituées, les équipes travaillent pendant 45h  à la mise en place d’un prototype. Enfin, le dimanche, a lieu devant un jury pluridisciplinaire la démonstration, suivie de questions et d’une remise de prix.

Quel message souhaites-tu faire passer aux internes ?

Rejoignez-nous pour donner vie à vos idées !

Les professionnels de santé ont souvent de bonnes idées issues de leur pratique. Hélas, par manque de temps ou parce qu’ils ne savent pas comment ni avec qui les concrétiser, elles restent au stade d’idées. Notre événement est l’occasion rêvée de leur donner vie et d’obtenir en 45h un prototype fonctionnel ! Les équipes constituées pendant l’événement peuvent poursuivre le travail et porter les projets jusqu’à maturité.

Et ton internat dans tout ça ?

Je suis en huitième et dernier semestre. L’organisation du congrès et des mensuelles me permet de me tenir à jour des nombreuses avancées de l’e-santé et surtout de rencontrer et d’échanger avec de nombreux acteurs dans ce domaine. J’y investis beaucoup de temps mais le jeu en vaut la chandelle !

 

*Quand les médecins rencontrent le web.

 

Nicolas OUSTRIC,

Ancien membre de l’ISNAR-IMG